[Colloque] La destruction des images en bande dessinée

Programme du colloque international “La destruction des images en bande dessinée” organisé par Henri Garric (Université de Bourgogne)

7-9 novembre 2016
Amphithéâtre de la MSH de Dijon

Lundi 7 novembre

Ouverture
10 h 30           Henri Garric : ouverture à la destruction

Destruction sociale, destruction identitaire, destruction des images
10 h 50 – 11 h 30 :    Elisa Bricco : destruction historique et destruction des images : à propos de la réception de la casse sociale dans des bandes dessinées contemporaines
11 h 30 – 12 h 10 :     Anne Grand d’Esnon : le récitatif contre l’image : un bouleversement immobile dans le récit autobiographique.

 

Mises en abyme de la destruction
14 h 00- 14h40 :        Emmanuelle Rougé : La destruction des images dans l’œuvre de Marc-Antoine Mathieu
14 h40 – 15 h 20 :      Clotilde Thouret : Edika : destruction des corps.
15 h30 – 16 h 10 :      Siegfried Würtz : Du « Caped Crusader » à la « Bat-like creature » : désiconisation et déshéroïsation de Batman dans quelques comics du Modern Age.
16h 10 – 16 h 50 :      Irène Leroy-Ladurie : Saints suaires : de la destruction des icônes à une poétique de l’empreinte dans Blankets de Craig Thompson

Pause

Excursus
17 h– 17 h 40 :           Laurence Grove : Destruction de l’histoire et destruction du modèle « stable » de la bande dessinée: L’exposition Comic Invention.

 

Mardi 8 novembre

Détruire la matière du dessin
9 h – 9 h 40 :              Désirée Lorenz : Exposer la bande dessinée à la destruction (Mathias Schmid et Jochen Gerner)
9 h 40 – 10 h 20 :       Laurent Gerbier : Défigurer les images, crever les surfaces

Pause

Détruire la bande dessinée
10 h 40- 11 h 20 :      Isabelle Guillaume : « Cette bande dessinée s’autodétruira dans cinq secondes » : l’Invasion Britannique et les planches oubliées de Peter Milligan
11 h 20 – 12 h 00 :     Denis Mellier : Abstraction : comment le détail défait la bande dessinée.)
12 h 00 – 12 h 40 :     Hélène Martinelli : Perdre le fil dans l’entre-image : polygraphie et désolidarisation iconique

Destruction des corps dessinés
14 h 20 – 15 h :          Henri Garric : démembrer les corps, défaire la bande dessinée
15 h – 15 h 40 :         Thierry Groensteen : Fragmentation de l’image chez Guido Crepax

 

Mercredi 9 novembre

Destruction au cœur du processus intermédial
9 h – 9 h 40 :              Camille Baurin : Le Joker, Double Face, Clayface : de la défiguration des visages à la destruction des portraits dans Batman
9 h 40 – 10 h 20 :       Marion Lejeune : Défaire les Maîtres anciens : Thomas Bernhard adapté par Nicolas Mahler 9
10 h 20- 11 h 00 :      Irène Langlet et Aurélie Huz : Nikopol : de la BD au film : quelle destruction d’image ?

Pause

Défaire et refaire la bande dessinée
11 h 15 – 11 h 55       Björn-Olav Dozo et Benoît Crucifix : Les bandes détournées de Jochen Gerner et Ilan Manouach : entre destruction et engendrement
11 h 55 – 12 h 35       Benoît Peeters : Destruction ou réinvention : de quelques Aventures de Tintin

Plus d’informations

Publicités
Cet article a été publié dans Colloques et journées d'études, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s