[Appel à communications] Le récit de soi en espaces contraints

Appel à communications – Expérience autobiographique et bande dessinée de genre : le récit de soi en espaces contraints.
Autour de Jack Kirby et de son passage en Moselle

Colloque international organisé par le CREM – université de Lorraine

Date limite de réponse à l’appel : 30 juin 2017
Langues : français ou anglais

Modalités de soumission: Les propositions de communication sont à envoyer avant le 30 juin 2017 sous forme de résumé en français ou en anglais (3 000 signes maximum, au format .doc) à Jean-Matthieu Méon (jean-matthieu.meon[at]univ-lorraine.fr). Les propositions seront accompagnées d’une brève notice biobibliographique, précisant le statut et l’université de rattachement, les axes de recherche et une sélection de travaux récents, ainsi que les coordonnées de l’auteur.e.
Contact : jean-matthieu.meon[at]univ-lorraine.fr

Calendrier:

  • Clôture des soumissions : 30 juin 2017
  • Notification aux auteur.e.s : 14 juillet 2017
  • Colloque : 9-10 novembre 2017
  • Réception des textes pour publication : février 2018
  • Retour après évaluation : avril 2018
  • Envoi des textes définitifs : mai 2018
  • Publication : juin 2018
  • Publication : juin 2018

En 2017, Jack Kirby aurait eu 100 ans. En septembre 1944, soldat de l’armée américaine, il s’est battu en Moselle, dans la région messine. Pour le centenaire de sa naissance, le Conseil départemental de la Moselle prend prétexte de ce passage régional pour consacrer l’année 2017 à l’évocation de l’auteur et de son œuvre. Outre la logique d’animation territoriale qui fonde avant tout cette « année kirby », l’opération soulève une interrogation réelle sur les liens pouvant être établis entre les aléas de la biographie de Jack Kirby et les caractéristiques de son œuvre, très majoritairement inscrite dans des genres dictés par le marché du comic book. Ainsi l’auteur américain Glen D. Gold (2015 : 67) souligne-t-il « une chose à laquelle on ne pense pas en premier lorsqu’on évalue les intentions artistiques de Jack Kirby : Kirby a tué des Nazis, et il l’a fait en combat au corps à corps ». Comment cette expérience s’est-elle traduite dans les comics de Kirby ? Pour Gold, la représentation des angoisses de Captain America dans les années 1960, si proches des symptômes d’un syndrome post-traumatique d’ancien combattant, répond à cette question. Le cas particulier de Jack Kirby illustre le propos de ce colloque : interroger les possibilités et les modalités de restitution d’une expérience autobiographique dans les espaces contraints que sont les bandes dessinées de genre.

Lire la suite

Publicités
Cet article a été publié dans Appel à communications. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s