[Appel à contribution] L’œuvre de Lewis Trondheim

Appel à contributions : numéro spécial d’Image & Narrative sur L’œuvre de Lewis Trondheim

Date limite de réponse à l’appel : 1er février 2018
Langue : français et anglais
Modalités de soumission: envoi d’une proposition entre 400 et 500, énonçant clairement le sujet et la méthodologie, et accompagnée d’une brève notice bio-bibliographique à Chris Reyns-Chikuma (reynschi@ualberta.ca) et David Pinho Barros (dbarros@letras.up.pt)
Contact : reynschi@ualberta.ca et dbarros@letras.up.pt
Calendrier :
-Date-limite pour la proposition : 1er février 2018
-Réponse des co-éditeurs : fin février 2018
-Date d’envoi de l’article complet : 30 juin 2018
-Publication : mi-2019

Lewis Trondheim est aujourd’hui en France l’un des auteurs les plus créatifs dans le monde de la bande dessinée. Il a produit plus de 50 livres, seul et en collaboration, abordant presque tous les genres et styles, et dans tous les formats possibles. Il est aussi peut-être l’auteur contemporain de bande dessinée le plus traduit en anglais. De plus, il a été et continue d’être un acteur essentiel dans le renouvellement de l’édition traditionnelle et alternative de la bande dessinée à travers son rôle dans L’Association et au-delà.

Cependant aucun ouvrage académique n’a encore été publié sur son œuvre.

Pour ce numéro spécial, nous cherchons des contributions par des spécialistes de la bande dessinée sur l’œuvre et le rôle de Trondheim, en français ou en anglais.

Voir l’appel complet

Publicités
Publié dans Appel à contribution - articles, Non classé | Laisser un commentaire

La Brèche : campagne d’adhésion !

La campagne d’adhésion à La Brèche est lancée ! Vous voulez adhérer à l’association ? Toutes les informations sur cette page.

Publié dans La Brèche - général | Laisser un commentaire

[Appel à communications] Nouvelles représentations de l’Espagne franquiste dans la bande dessinée

Séminaire doctoral « Nouvelles représentations de l’Espagne franquiste dans la bande dessinée »

Date limite de réponse à l’appel : 31 décembre 2017
Langues : français, anglais, espagnol
Modalités de soumission: Les propositions de communications  sont à envoyer pour le 31 décembre 2017 à  jaimecespedes@yahoo.fr. Confirmation de l’acceptation : 15/01/2018, date limite d’envoi du texte qui fera l’objet de la communication (20 minutes, 4.000 mots maximum, notes et espaces inclus) : 31/03/2018, date limite d’envoi du texte complet pour révision et publication postérieure (12.000 mots maximum, notes et espaces inclus) : 30/06/2018.
Contact : Jaime Cespedes (Université d’Artois) jaimecespedes@yahoo.fr.
Calendrier: Séminaire doctoral à la Maison de la Recherche du campus d’Arras le 13 avril 2018.

Dans ce séminaire nous nous intéresserons aux productions réalisées après le franquisme qui récupèrent l’époque franquiste de différentes façons et avec des intentions bien diverses. Si cette époque a été moins traitée pendant les années de la Transition, qui montre malgré cela des exceptions, à partir des années 1990 et au début du XXIe siècle les BD centrées sur la société franquiste sont nombreuses. Les discussions autour de la Loi pour la Mémoire Historique de 2007 ont inspiré des problématiques liées à la récupération de la mémoire historique et à la façon dont le passé devrait être transmis aux nouvelles générations. Les représentations littéraires et cinématographiques ont été nombreuses à ce sujet. La BD a été elle aussi l’un des terrains les plus touchés par la question de la représentation de l’Histoire récente de l’Espagne, étant donné son usage didactique parmi les élèves et aussi sa forte popularité parmi le public adulte. L’époque franquiste est particulièrement présente dans les BD historiques à travers des récits fictionnels à message historique et à travers des récits fondés sur des faits historiques avec des points de vue et des intentions qui montrent une grande diversité selon les auteurs auxquels nous nous intéresserons pendant ce séminaire.

Lire la suite

Publié dans Appel à communications | Laisser un commentaire

[Appel à communications] Personnage en séries, séries de personnage

Colloque « Personnage en séries, séries de personnage »

Date limite de réponse à l’appel : 15 décembre 2017
Langues : français
Modalités de soumission: Les propositions de communications d’une quinzaine de lignes sont à envoyer pour le 15 décembre 2017 à helene.valmary@unicaen.fr.
Contact : Hélène Valmary helene.valmary@unicaen.fr.
Calendrier: Colloque à Caen les 17-18 mai.

Depuis quelques années, le récit sériel et les conséquences de ses formes sur la narration, notamment cinématographique et télévisuelle, interroge. En parallèle à ces travaux et réflexions, ce colloque pluridisciplinaire veut aborder la sérialité sous l’angle particulier du personnage, qu’il soit télévisuel, cinématographique, littéraire, pictural ou dessiné. Il s’agira de s’intéresser à la sérialité de ces personnages inscrits dans une temporalité longue et fractionnée, et de s’interroger sur ce que cette forme d’existence produit, permet, contraint, ce qu’elle révèle peut-être aussi du statut de personnage, en général et dans chaque art en particulier.

L’histoire de l’art est traversée, de manières extrêmement variées, de personnages récurrents. Un  même personnage ou un même type de personnages peut être représenté à plusieurs reprises (les dix portraits de son oncle Dominique Aubert par Paul Cézanne[1], la série des Monomanes de Théodore Géricault[2]) ou revenir de manière régulière sur des supports et sous des traits différents (Superman[3], Fantomas[4], James Bond[5]). Un même acteur peut incarner le même personnage dans une série de films mais aussi jouer plusieurs personnages dans une même œuvre, que ce postulat soit inscrit dès le départ[6] ou fruit d’un travail d’adaptation[7]. La sérialité peut aussi constituer un regard critique et analytique sur un personnage d’origine, le modèle réel ou déjà sa représentation (les variations de Francis Bacon à partir du portrait par Velazquez du Pape Innoncent X). Autant de cas de figures, non exhaustifs, dans lesquels des auteurs travaillent sur la récurrence et, d’un art à l’autre, offrent le personnage sériel comme objet d’étude.

Axes:

  • (Dé)Construction du personnage sériel
  • Personnage sériel et inter/transmédialité
  • Économies sérielles

 

Lire la suite

Publié dans Appel à communications | Laisser un commentaire

[Appel à communications] De la case à la gouttière

Appel à contributions : De la case à la gouttière: la Bande dessinée d’expression française et ses marges (Kentucky Foreign Language Conference)

Date limite de réponse à l’appel : 4 novembre 2017
Langue : français ou anglais
Modalités de soumission: Ce panel est co-organisé par Carla Calargé et Alexandra Gueydan-Turek dans le cadre du Kentucky Foreign Language Conference, qui se tiendra du 19 au 21 avril 2018 à l’université de Kentucky. Prière d’envoyer vos propositions de communication de 200 à 250 mots maximum, en français ou en anglais, avant le 4 novembre 2017, à Alexandra Gueydan-Turek: agueyda1@swarthmore.edu
Contact : agueyda1@swarthmore.edu
Calendrier :
University of Kentucky (États-Unis), du 19 au 21 avril 2018

Les deux dernières décennies ont vu la BD française et francophone sortir des marges : d’une part, les études culturelles accordent une place croissante à l’étude de la BD dont l’importance n’est plus à prouver, et d’autre part, la production culturelle francophone occupe désormais une place de choix dans les études françaises. Au sein de ces mouvements de force, la BD francophone n’est pas en reste puisqu’elle apporte un souffle nouveau et des perspectives originales à l’étude de la production culturelle d’expression française. En effet, par sa nature séquentielle qui allie le visible à l’invisible, le dit au tu, le continu au fragmentaire, la BD se prête de façon privilégiée aux questions relatives aux marges.
Le propos de notre double panel est d’examiner le genre séquentiel de la BD à travers son rapport avec les marges : Quelles marges sont représentées et comment ? Dans quelle mesure la BD contribue-t-elle à la visibilité des dites marges ? A leur « Mainstreaming » ? Lorsque la BD re-présente les marges, quels éléments se voient privilégiés ? Lesquels se voient passés sous silence?
Ces thèmes ne se veulent pas exhaustifs, mais déclencheurs d’une réflexion qui permettra aux divers spécialistes des études françaises et francophones de se rencontrer autour du médium commun de la bande dessinée.

Publié dans Appel à communications, Non classé | Laisser un commentaire

[Appels à communication] Mind the Gaps! (Comics Studies Society)

Appel à contributions : The 1st Annual Conference of the Comics Studies Society

« Mind the Gaps! The Futures of the Field »

Date limite de réponse à l’appel : 1 janvier 2018
Langue : anglais
Modalités de soumission: We are accepting submissions for individual papers, panels of three papers, and roundtables of short (5 min.) presentations by 4-5 presenters followed by discussion. The deadline for all submissions is January 1, 2018. A presenter’s name may appear twice in the program. All proposals should be sent as Word files or PDFs by email to: comicsstudiessocietyconference@gmail.com. The conference organizers will send out notifications of acceptance by February 1, 2018. Conference presenters need to be current members of CSS in 2018 at the time of registration.
Contact : comicsstudiessocietyconference@gmail.com
Calendrier :
University of Illinois at Urbana-Champaign (États-Unis), du 9 au 11 août 2018

The Comics Studies Society invites submissions of scholarly paper proposals for its first annual conference, “MIND THE GAPS! The Futures of the Field,” to be held from August 9-11th, 2018, at the University of Illinois at Urbana-Champaign.

This inaugural conference seeks to bring together scholars, artists, and other members of the international Comics Studies community for critical conversations about the futures of the field, in all its multidisciplinary and transcultural formations. Presentations should focus on gaps and opportunities in existing scholarship and may choose to address one or more of the following questions:

  • What are the overlooked, understudied, and emerging areas of comics studies?
  • How might comics studies expand its methodologies? What disciplines should comics studies engage with more fully?
  • How can comics studies foreground issues of representation, equity and justice?
  • How might new technologies and platforms change the way we define, read, teach, draw, and write about comics?
  • What are the significant challenges and opportunities for the futures of comics studies?

Lire la suite

Publié dans Appel à communications, Non classé | Laisser un commentaire

[Appel à contributions] Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques 2018

Appel à contributions : Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques 2018

« Approches  critiques des fictions médiatiques : enjeux, outils, méthodes »

Date limite de réponse à l’appel : 15 octobre 2017
Langue : français
Modalités de soumission: Les propositions de contribution, d’un maximum de 300 mots ou 2000 signes, devront se conformer aux éléments de cadrage. Elles devront être accompagnées d’une courte notice biographique des intervenants. Elles sont à adresser à assises@cpm2018.fr au plus tard pour le 15 octobre 2017
Contact : assises@cpm2018.fr

La recherche sur les cultures populaires et médiatiques, si elle a débuté dès les années 1960 par quelques travaux pionniers, s’est considérablement développée depuis 25 ans, a fortiori depuis une dizaine d’années avec la contribution de nouvelles générations de chercheur-e-s assumant leur immersion dans la culture transmédiale et sérielle contemporaine. Des études sectorielles ou plus synthétiques ont ainsi exploré des domaines aussi divers que la littérature, le cinéma, les séries télévisées, les productions transmédias, les jeux vidéo, les jeux, la bande dessinée, la littérature jeunesse, les figurines, les images …

Une moisson considérable de recherches éclairantes et objectivement complémentaires a donc été réalisée depuis les années 1990, qui mérite aujourd’hui d’être ressaisie collectivement, sur la base de coopérations inédites et en recherchant des synergies pluridisciplinaires. De fait, si de nombreux colloques ont été organisés dans le champ de la culture médiatique, si les chercheur-e-s s’entrelisent souvent, si nous connaissons souvent les recherches d’autrui, nous n’avons en revanche que rarement l’occasion de nous rassembler largement pour confronter nos objets, nos perspectives, nos champs théoriques. L’objectif des assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques est de pallier ce manque, et pour ce faire d’initier des rencontres et des débats scientifiques inédits entre les disciplines, les méthodes, les outils, les groupes et réseaux…

Afin de juguler le risque d’éparpillement inhérent à toute entreprise panoramique ambitieuse, la réflexion lors de ces assises se concentrera sur les fictions médiatiques, la notion étant ici comprise dans un sens large.

Lire la suite

Publié dans Appel à communications | Laisser un commentaire